Méditer ou bouger ?

Méditation

Entre ces 2 activités, y en a-t-il une plus favorable à l’obtention du bien-être, de l’évacuation du stress ? Laquelle est la plus adaptée pour lâcher la pression ?

 

Voyons cela de plus près, à commencer par ce que vous apporte chacune de ces activités.

 

Méditer, un mot que bon nombre d’entre vous connaissent, mais que beaucoup moins pratiquent, parce qu’elle requiert différentes connaissances et dispositions à mettre en œuvre.

 

En quoi consiste cette pratique ?

Si on se réfère à la définition de #Wikipédia, « la méditation désigne une pratique mentale qui consiste généralement en une attention portée sur un certain objet, au niveau de la pensée (méditer un principe philosophique par exemple, dans le but d'en approfondir le sens), des émotions, du corps. Dans une approche spirituelle, elle peut être un exercice, voire une voie de réalisation du Soi et d'éveil. […] Cette pratique peut chercher à produire une paix intérieure, la vacuité de l'esprit, des états de conscience modifiés, l'apaisement progressif du mental ou encore une simple relaxation. Certaines techniques de méditation, telles que la pleine conscience (mindfulness en anglais), peuvent être utilisées dans un cadre thérapeutique ou laïque ».

 

En d’autres termes, la méditation vous permet de vous libérer de vos tensions, mentales et physiques, dans un cadre de pratique bien défini qu’un guide expérimenté vous apprendra.

 

Utilisée également dans le domaine médical, parmi les premiers médecins à proposer à leurs patients des approches de méditation laïque, on ne compte plus les ouvrages de Christophe André destinés au grand public qui invitent à développer sa compétence en méditation.

 

La méditation de pleine conscience consiste à se focaliser sur l’instant présent, à partir de ses sensations internes et perceptions.

Avec « Le pouvoir du moment présent », Eckhart Tolle nous offre l’un des livres les plus importants de notre époque. Son enseignement simple et néanmoins profond a aidé des millions de gens à travers le monde.

  • 1er bienfait : trouver la paix intérieure et (à) se sentir plus épanouis dans leur vie.
  • 2ème bienfait : ajouter sérénité et joie dans le quotidien, prise de recul, contrôle de ses émotions négatives, diminution de la souffrance.

Bref, une meilleure tolérance, plus de positivité et d’optimisme et plus de bienveillance qui sont autant de clés activables à tout moment pour accéder au bonheur.

 

Comment la méditation peut-elle rendre plus heureux ?

Regardons maintenant comment la pratique de la méditation peut nous rendre plus heureux.

Aujourd’hui, on dispose d’un nombre relativement important d’études scientifiquement valides.

Comparaisons avec des groupes témoins, répartition aléatoire des sujets, évaluation avant et après les séances, etc.

Elles portent sur des domaines variés tels que le stress, la cardiologie, les douleurs chroniques, la dermatologie, les troubles respiratoires, etc.

Ainsi, toutes attestent de l’intérêt de la méditation de pleine conscience dans différents troubles médicaux ou psychiatriques.

 

Comme nous le rappelle le médecin psychiatre Christophe André : « Être pleinement conscient de l’instant et de ses sensations, pensées et émotions, attitude prônée par les sagesses orientales favorise un état mental qui prémunit contre le stress et la dépression. »

 

Avantages : vous atteindrez en effet très certainement un bien-être durable, une fois que vous serez bien formée à la méthode et en renouvelant votre pratique régulièrement. C’est aussi tout une philosophie de vie qui s’accompagne avec la pratique bien entendu.

 

Inconvénient : cette méthode nécessite un apprentissage d’une certaine durée pour bien en maîtriser le résultat si on peut dire. Il faut également des conditions adéquates pour la pratiquer, au niveau du lieu, de l’environnement etc.

 

Mais suffit-il de s’asseoir en tailleur pour accéder au bonheur ?

Par chance, pour celles et ceux qui ont parfois du mal à rester immobiles, il existe aussi la méditation en mouvement !

 

Voyons maintenant la pratique du MOUVEMENT pour lâcher la pression.

Accessible à tout public, surtout quand il s’agit de mouvement libre, la libération du stress par le mouvement peut être pratiquée sous forme de promenades, de sport, de danse, etc. En intérieur ou en extérieur. Précisons aussi qu’une simple marche pour se rendre à votre travail, plutôt que le métro ou la voiture, vous apportera justement un bienfait, un bien-être, une petite bulle où vous relâcherez vos pensées, pourquoi ? parce que vous mettez votre corps en mouvement, vous vous oxygénez : résultat sur votre organisme ? Amélioration de votre circulation sanguine, les tissus musculaires fonctionneront mieux, votre corps sera délié des tensions provoquées par le stress. Vos organes digestifs fonctionneront mieux également grâce à cette activation physique. Même votre squelette en sera ravi ! Cette petite marche et cette stimulation de la circulation sanguine va également permettre à votre cerveau de mieux fonctionner, il va être « oxygéné » et vos idées seront plus claires.

 

 

 

Et pour ce qui est du MOUVEMENT LIBRE ?

Encore plus simple ! et particulièrement adapté. Pourquoi ? Parce que c’est vous qui le créez. Vous bougez comme vous le sentez, vous êtes à l’écoute de votre corps, à l’écoute de votre tête et de votre cœur : « libre » d’être vous-même, « libre » de bouger comme vous le sentez au fond de vous.

Par conséquent, vous relâchez très vite la pression, vous vous laissez aller selon ce que vous dicte votre corps, sans réfléchir, vos pensées se relâchent et enfin vous « respirez » vraiment ! au sens propre et figuré.

 

Avantages : il ne requiert aucune condition particulière : le mouvement libre, vous le pratiquez quel que soit votre âge, selon vos capacités physiques, quel que soit l’endroit, quel que soit le temps dont vous disposez.

 

Inconvénients : vous-même ? savez-vous vous laisser aller ?

 

Faisons maintenant un tour du côté de  « Bouge ton cerveau ! Ou comment bouger nous rend plus intelligent et plus heureux », de Wendy Susuki, Docteur es sciences.

Wendy Susuki enseigne les neurosciences à l’université de New York et y dirige un laboratoire de recherche.

Ses travaux récompensés par de nombreux prix, ont mis en évidence que la méditation ainsi que l’exercice avaient tous deux des effets similaires sur le bien-être et l’humeur des personnes.

Selon les données actuelles, exercice et méditation sont à égalité car les preuves sont là pour attester que dans les 2 cas, l’amélioration certaine de l’humeur est constatée aussi bien sur un groupe de patients que sur un groupe de « sujets sains ».

 

Et si on méditait en bougeant ?

C’est le cas par exemple du Taï Chi Chuan qui réunit à la fois la pratique d’exercices d’art martiaux à une certaine vitesse d’exécution, mobilisant le corps entier par le renforcement musculaire qu’il induit et mobilisant la concentration et la méditation pour la bonne réalisation de ces exercices.

 

Selon Dr Wendy Susuki, il est souhaitable d’introduire la pratique de la pleine conscience tout en bougeant.

Parce que la méditation par la danse par exemple, « peuvent accroître l’une et l’autre la taille de diverses structures cérébrales et exercer les effets positifs de l’attention. »

 

La méditation en mouvement : bouger dans le plaisir et retrouver un bien-être dans le corps

 

Tout d’abord, ces méditations dynamiques sont bien adaptées pour celles et ceux qui ont parfois du mal à rester immobiles. Pour certains également, ils ne peuvent être concentrés que lorsqu’ils bougent ! (clin d’œil aux hauts potentiels ou aux hyperactifs 😉). En effet, les méditations dynamiques libèrent du stress, nettoient les émotions, calment le mental et favorisent le « lâcher prise ».

Dans le mouvement et la danse, vous vous laissez emporter par l’énergie vitale qui se manifeste en vous.

Tout à coup, vous devenez la danse, le rythme, les battements de la vie qui traversent votre être.

Ainsi le mouvement permet de mieux lâcher la pression.

D’abord, d’offrir une porte de sortie pour les tensions et les émotions retenues.

Ensuite, de découvrir une liberté et une sérénité nouvelle.

Tout en étant un grand propulseur d’énergie.

Bref, jour après jour, la méditation en mouvement ou méditation dynamique vous permet d’activer vos sources intérieures d’énergie.

De vous sentir réellement stimulée de manière saine parfaitement naturelle, en ne tirant parti que de vos propres ressources.

En conclusion, vous n’aurez pas à utiliser de sources artificielles et vous ne le voudrez pas non plus, une fois que vous en connaissez la puissance et les bienfaits :

  • Libère les tensions physiques, émotives et mentales.
  • Fortifie le corps et stimule le système immunitaire.
  • Stimule l’énergie vitale qui circule le long de la colonne vertébrale.
  • Réactive la circulation de tous les fluides corporels.
  • Facilite la guérison en accentuant la régénération des tissus, des organes et autres fonctions corporelles.
  • Permet de bouger dans le plaisir et de retrouver un bien être dans le corps.
  • Redonne au corps sa liberté d’action, l’intelligence naturelle du mouvement et de la spontanéité.
  • Permet de connecter plus librement avec son inspiration et ses idées créatrices.
  • Aide à perdre du poids en accentuant le métabolisme.
  • libère un savant et miraculeux cocktail d’hormones comme la dopamine qui nous rend joyeuse et stimule positivité et optimisme.

 

Méditer ? Bouger ? Méditer en bougeant ? Quel est votre choix ? On serait ravies de le savoir !

 

www.lachezlapression.com

 

Enter your text here...

Cliquer pour télécharger votre bonus !

Abonnez-vous à notre newsletter maintenant!